Nos premiers jours

Ça fait déjà trois jours qu’on est arrivé et on se sent dans nos affaires (ça fait du bien). Les premiers jours ont été tranquilles et on a réussi à reprendre le dessus sur le décalage horaire. La température semble avoir le même pattern jour après jour; soleil chaud le matin, ennuagement l’après-midi et magnifique coucher de soleil pour conclure la journée.

À notre arrivée sur la ferme, on visite l’endroit où on va passer les 2 prochains mois avec Dominique. OMG. Cet endroit est vraiment «beyond our expectations». On entre tout d’abord sur une grande terrasse couverte où l’on aperçoit notre cuisine qui est situé à l’extérieur (oui oui dehors). À l’intérieur, on a un beau grand lit, deux divans qui semble en avoir vu d’autres (mais ils ont l’air très propre rassurez-vous) et une fameuse toilette séparée par un simple rideau (des heures de plaisir pour deux gars de 24 ans pour qui les jokes de pets les font encore rire (Salut maman <3)) On poursuit notre visite à l’extérieur où on retrouve notre douche située directement sur le côté de notre loft. Enfin, la visite pas mal terminée, on rentre se reposer pour l’après-midi.

Dès la première soirée, on est invité chez Dominique pour souper. Après une petite sieste bien méritée, on se dirige vers sa maison qui est située à quelques pas de notre loft. Nos deux hôtes nous attendent avec un magnifique repas 100% vegan. Au menu, purée de citrouille, (un genre de) confit d’aubergines, avocats en cube avec un filet de vinaigre balsamique et une salade verte. Ok, il faut le dire, on capote bin raide sur les avocats! Pendant que LP discute de sujets trop poussés pour moi sur différents contextes environnementaux de la région (les volcans, les observatoires de Mauna Kea et les banques suisses sont au sujet), je m’émerveille par la beauté de la maison de Dominique. Une magnifique galerie/salle à manger entourée de moustiquaire qui nous permet d’apprécier la magnifique vue sur l’océan pacifique. Le ventre bien plein, nous revenons à la «maison» pour se coucher (vous nous croyez probablement pas, mais il n’était même pas 9h).

(Ah oui! À notre arrivée, avant même de savoir où l’on dormait, on s’est fait donner les clés d’un bon vieux F-150).

Le lendemain, on est allé faire nos commissions aux grocery store du village tout en faisant un petit arrêt pour déjeuner. On a trouvé un petit resto (Mahina Café) tout près de l’épicerie. Les toasts dorées fourrées de fromage à la crème sont EXCELLENTES! Le repas déjà terminé, on repart comme deux vrais «mâles» dans notre pick-up. Rendus à l’épicerie on est surpris du coût de certains aliments (le galon de lait coûtait 9$!). On revient avec nos emplettes à la maison et on relaxe sur notre galerie le reste de la journée.

Le surlendemain (aujourd’hui), on est aller marcher sur la route principale à la recherche d’un hiking trail que Sue nous a parlé. En revenant à la maison, on (Jérôme) s’est endormi quelques heures. À notre réveil, Sue est venue nous proposer de manger du thon que son copain Steve (stéréotype du surfer hawaiiien) avait pêché durant la journée. Elle nous a donc apporté trois beaux filets de thon qu’il venait tout juste de d’arranger. N’étant guerre des cuisiniers de renom, notre plat n’aurait probablement pas trouvé niche dans les restaurants du coin, mais pour deux «p’tits» gars qui habitent encore chez maman, ça faisait la job comme on dit. On commence notre travail de fermier aujourd’hui, vous en saurez donc plus dans les prochains jours.

Mahalo!